Archives Mensuelles: mars 2011

Tribune : حركة 20 فبراير بين مزايدات دعاة « النظام الجمهوري » ودعاة « نظام الخلافة »


كان كلام أحد أصدقائي جد معبر وهو يعترف في إطار نقاش حول التحولات الجارية حاليا في المنطقة العربية، أنه أصبح عاجزا عن فهم ما يجري وأن أدواته التحليلية المعتادة لم تعد تفيه بالغرض، أو ما عبر عنه أيضا بصيغة أخرى: أننا اليوم أمام باراديغم مختلف.

وفي هذا الإطار أيضا، كنت قد كتبت منذ سنتين، أننا نحن مضطرين الآن على الأقل بالنسبة لجيلنا السبعيني، لأن نغير النظارتين التي ننظر عبرهما إلى العالم، ونبهت في نفس الاتجاه، أننا نحن اليوم أمام جيل جديد صاعد، أصبح بفضل الأنترنيت وتكنولوجيا التواصل الحديثة، كل الأبواب مشرعة أمامه على العالم، وأن لا شيء سيحده بعد الآن غير الأفق الكوني المفتوح. أو بمعنى آخر، أن الشاب المغربي لن يرضى بعد اليوم، بنمط للعيش أقل مما يشاهده عند أقرانه الشباب في أي نقطة أخرى من العالم، ضاربا بذلك عرض الحائط كل أشكال الخصوصيات التي يحاول البعض أن يحصره ويسجن داخلها.

Lire la Suite →

Publicités

Tribune : اقتراحات حـــــزب الطليعـــــة الديمقراطـــــي الاشتراكـــــي الأولية بشأن مراجعة الدستور


تقديـــــم:

هذه الاقتراحات الأولية التي قد تتلوها، عند الاقتضاء، اقتراحات إضافية، هي استجابة لمراسلة توصل بها الحزب من السيد رئيس اللجنة وتحمل تاريخ 8 مارس 2011 ورقم 009 والتي تدعو الحزب إلى تقديم تصوراته واقتراحاته بشأن مراجعة الدستور.

وإذا كان حزبنا قد سجل، من خلال البيان الصادر عن مجلسه الوطني المؤرخ في 13 مارس 2011 أهمية ما جاء به الخطاب الملكي ليوم 9 مارس 2011 من توجيهات تتعلق بسبع مرتكزات لتعديل الدستور وخمس توجهات متعلقة بدسترة الجهوية، إلا أن هذه الأهمية:

Lire la Suite →

Tribune : Anticonstitutionnellement parlant, les partis politiques ont désobéit au discours royal.


Propositions des partis politiques marocains concernant les réformes constitutionnelles.

Tout le monde les attendait ces propositions. Tout le monde s’est posé la question suivante aussi : Les partis politiques vont-ils ENFIN faire marcher leur méninge : Et bien non ! Ils ont même désobéit au souverain qui les à pourtant invité à  faire appel à leur sens créatif et à leur idées récentes et fraiches. Ca n’a pas était décidément le cas.
Bref, hormis le PJD qui voulait jouer les anti-héro et sombre ainsi dans l’ « Anti »tout court, les autres partis ont préféré caresser le bon sens du poil….
Voyons voir maintenant de plus près ce qui a été dit.

Lire la Suite →

Tribune : الشعب هو صاحب السيادة والمصدر الوحيد لكل السلط : الحـزب الاشتـراكي الموحـد


الحـزب الاشتـراكي الموحـد

المجلس الوطني

انعقدت الجلسة الثالثة للمجلس الوطني للحزب الاشتراكي الموحد ضمن دورته العاشرة المفتوحة، يوم الأحد 27 مارس 2011 بالمقر المركزي للحزب بالدار البيضاء، وقد وقف الحاضرون على ما يلي :

Lire la Suite →

Tribune : الإصلاح الدستوري كما يراه الاتحاد الاشتراكي للقوات الشعبية


يتقدم الاتحاد الاشتراكي للقوات الشعبية بمقترحاته لإصلاح الدستور وهو يستحضر كل المجهودات التي بذلتها الحركة الديمقراطية في المغرب من أجل توفر بلادنا على دستور يؤهلها بشكل لا رجعة فيه، لبناء دولة الحق والمؤسسات، ولتحقيق ديمقراطية تكفل الحقوق والحريات، وتربط بين السلطة والمسؤولية وتجعل الحاكمين محط مراقبة مباشرة للناخبين، كما يتقدم الاتحاد الاشتراكي بهذه المقترحات وهو يستحضر التحولات العميقة التي يشهدها محيطنا، وتطلعات الشباب المغربي إلى بناء مغرب جديد، ويستحضر اللحظة التاريخية التي شكلها الخطاب الملكي ليوم 9 مارس2011 وما وضعه من مرتكزات لإحداث تحول نوعي في حياتنا السياسية.

Lire la Suite →

Tribune : Maroc, les raisons d’une évolution stable


Dans son discours du 9 mars 2011, le roi Mohammed VI a annoncé au peuple marocain l’ouverture d’un important chantier de réforme constitutionnelle. Cette initiative pourrait être considérée comme l’acte fondateur d’une évolution vers un régime plus respectueux des droits politiques et des libertés civiles. Certes, l’annonce a été faite dans la foulée du printemps révolutionnaire arabe ; pour autant le Maroc semble suivre une trajectoire politique beaucoup plus maitrisée et stable que celles de ses voisins. Comment comprendre ce phénomène ?

Lire la Suite →

Tribune : Réforme de la constitution marocaine : pour une rupture avec certains vieux réflexes


Quand le Roi Mohammed VI a hérité du trône du Royaume du Maroc, il a promis la mise en place d’un État moderne et démocratique. Si au début de son règne, plusieurs réformes notoires ont été engagées, particulièrement celle du code de la famille et l’instance de réconciliation et d’équité, il y a eu, à partir de 2003, un retour au business as usual, et la dynamique de réforme institutionnelle a pris du plomb dans l’aile. Dans un monde arabe en ébullition, la récente initiative royale de réforme constitutionnelle a été louée au niveau national et international. Si l’on ne peut que saluer cette initiative, car avançant un grand nombre de propositions de portée démocratique indéniable, l’analyse de la démarche royale soulève néanmoins quelques interrogations au sujet de certains vieux réflexes qui risquent de compromettre l’aboutissement du projet de réforme de la constitution.

Lire la Suite →

Tribune : du Congrés Mondial Amazigh à propos des prochaines révisions constitutionnelles au Maroc


Après la dynamique de combativité qui a été créée après les manifestations du 20 Février 2011 et dans le cadre des événements régionaux, tendus et précipités, qu’a connus la région de l’Afrique du Nord, vient le discours du roi Mohammed VI du 09 Mars 2011 dans lequel il a déclaré la révision de la présente constitution marocaine en annonçant quelques réformes politiques. Après une lecture et une étude du contenu de ce discours et des réactions survenues après, le Congrès Mondial Amazigh apprécie quelques réformes partielles contenues dans le discours concernant la révision constitutionnelle. Néanmoins, il enregistre quelques observations citées comme suit :

Lire la Suite →

Tribune : Maroc, l’heure de vérité


 

 

Je m’apprêtais à publier le texte qui suit quand le discours royal du 9 mars est venu changer la donne politique dans notre pays. Tout en saluant sincèrement la clairvoyance du souverain et en prenant acte des réformes importantes qui nous sont promises, pour autant je ne pense pas que le débat sur le projet démocratique soit clos. Bien au contraire. Il va acquérir encore plus d’ampleur et de vigueur. Puisse mon texte contribuer au renouveau de la pensée politique que je n’ai cessé d’appeler de mes vœux.

Maroc, l’heure de vérité

En l’espace de quelques semaines, le monde arabe est entré dans une nouvelle ère, marquée par l’accélération de l’Histoire. Le vent irrépressible de liberté est en train de balayer les frontières ainsi que les murailles physiques et mentales qui avaient longtemps condamné nos peuples aux affres de la division, de l’impuissance, de la régression intellectuelle, de la montée de l’intégrisme, de l’étranglement des libertés, de l’accaparement par une minorité d’immenses richesses et leur dilapidation éhontée, de la misère sans fond de larges couches sociales, du maintien des femmes dans une condition inférieure, de la fuite des cerveaux et du désespoir de la masse désœuvrée des jeunes. Désormais, la peur, la soumission, l’impossible ne font plus partie du vocabulaire arabe. Ils ont cédé la place au courage, à la dignité, à l’imagination créatrice. L’idée de démocratie rime avec celle de souveraineté populaire. Voilà le message que les nouvelles générations de toutes les places At-Tahrir ont envoyé à nos gouvernants, nos classes politiques, nos élites intellectuelles et, au-delà des murailles arabes menaçant ruine, au reste du monde.

Lire la Suite →

Tribune : على هامش العرض الدستوري الجديد:ثورة الشكل عودة الى تاريخ النقاش حول مسطرة و ضع الدستور


سينكب  الكثيرون  على  تحليل  و  قراءة  أبعاد  الخطاب  الملكي  التاريخي  ليوم9أبريل 2011،من زاوية جرأة المضامين  المعلنة  و قوة  المبادئ  الكبرى  المقدمة  كأرضية  مرجعية  لأعادة بناء هندسة  دستورية  جديدة ،تقطع  مع  الخطاطة  التى  اعتمدها  المغرب  منذ  ولوجه  زمن  الدسترة  عام  1962  و الى  حدود  1996،و تنطلق  في  أفق بناء  دستوري بمنطق  مغاير يعتمد مبدأفصل  السلط  و فكرة ربط السلطة بالمسؤولية و المراقبة

لكن  من  المهم  كذلك  ،الانتباه  الى  تحول نوعي  كذلك  لكن  هذه  المرة  على  مستوى  الشكل،وهو  تحول  يرتبط  كما  بدا  واضحا  من خطاب  تنصيب  اللجنة  الاستشارية لمراجعة  الدستور  يوم الخميس  10 مارس،باعتماد  منهجية تشاورية  و تشاركية  ،قوامها  اللجنة الخاصة بمراجعة الدستور برئاسة  الأستاذ عبد اللطيف المنوني،ثم  الى  جانبها  ألية سياسية للمتابعة و التشاور  برئاسة  الا ستاذ  محمد معتصم.

لقد  ظلت  قضية الشكل  و المسطرة  ،من القضايا الحاضرة في النقاش الدستوري منذ انطلاقه بعيد الاستقلال، لذلك فعندما اعتبر الأستاذ عبد الرحمن اليوسفي أن السلطة التأسيسية تتكون من طرفين الطرف الأول هو الذي قدم التعديلات الدستورية والطرف الثاني هو الشعب الذي يتخذ في الأخير قراره بقبولها أو رفضها , و ذللك خلال اللجنة المركزية لحزب الاتحاد الاشتراكي المنعقدة قصد اتخاذ الموقف من التعديلات الدستورية لسنة 1992،

سيرى المتتبعون في هذه « الصياغة » الفقهية/السياسية،إنهاءا حاسما لإشكالية دستورية هيمنت على الواقع السياسي المغربي منذ الستينات هي إشكالية المجلس التأسيسي[1] ويبدو أن هذا الإنهاء لم يكن من قبيل التحول القطعي في استراتيجية اليسار، خصوصا إذا نحن استحضرنا السياق التاريخي لطرح شعار « المجلس التأسيسي »[2] وكل الملابسات التاريخية التي أحاطت بتبلوره ثم بتجاوزه، ورغم أن البعض اعتبر ذلك تطورا مسطريا في الشكل لا في المضمون[3] فإن التحليل الأكثر موضوعية يربط بين تجاوز النقاش حول السلطة التأسيسية الحاضر في التاريخ السياسي المغربي وبين الظهور القوي للطابع « التحاوري » الذي ميز معالجة الملف الدستوري بين الحكم والمعارضة، هذا الظهور الذي يجسد اعتراف كل طرف بشرعية الطرف الآخر.

Lire la Suite →

Tribune : Assemblée constituante, faux débat ?


L’idée qu’une réforme constitutionnelle ne peut répondre à l’aspiration du peuple, que si elle est conduite par une assemblée constituante, commence à émerger et s’introduire dans le débat sur cette réforme. De prime abord, l’idée paraît séduisante et l’argument de taille, car personne ne peut remettre en cause la souveraineté du peuple à définir ses choix constitutionnels.

Mais élire une assemblée constituante est une voie de réforme exceptionnelle en réponse à une situation exceptionnelle, où le pacte social a été rompu, les institutions dissoutes et la continuité de l’Etat menacé. A ce moment, le peuple élit des représentants qui penchent à définir un nouveau pacte social, des institutions répondant à leurs aspirations et surtout assurer une continuité de l’Etat dans les meilleurs délais. Ces conditions ne sont pas remplies dans le contexte marocain, où la réforme constitutionnelle est une réponse à des aspirations et demande de réformes, sans pour autant qu’une forme de rupture d’institutions où de cours normal de la vie ne soit constatée.

Sur le plan pratique il n’est pas non plus aisé de définir la forme et les modalités de cette élection, du moment que :

  • La préparation de ces élections nécessite beaucoup de temps et un consensus politique et social très large pas forcément acquis.
  • Ce type d’élection, premier dans son genre au Maroc, serait mal compris et mal assimilé par la population, qui peut le considérer comme une autre course effrénée au pouvoir et privilèges, à l’instar des législatives, où elles ne bénéficient que de peu de sympathie populaire.
  • Cette élection ne garantie pas la désignation in fine de représentants capable de relever le défi et où une certaine cacophonie partisane peut s’installer.

Il faut rester au demeurant, et sans naïveté béante, prudent sur la portée de la réforme et sur l’effectivité de son contenu par rapport aux attentes et revendications. Une pression permanente doit être maintenue sur la commission pour qu’elle entende et tienne en compte les propositions de l’ensemble des sensibilités du peuple. Aussi pour qu’elle rende compte à fréquence régulière, par exemple par grand chapitre de la constitution, de ses travaux et propositions. Le contrôle et la pression le long de ce processus de réforme peut constituer une voie sérieuse de peser sur le débat, de faire entendre les voies et de valider les propositions avant approbation par référendum.

Mehdi Taam

Tribune : Le discours royal reste très insuffisant


Le discours royal du 09 mars 2011 n’est pas à la hauteur des attentes. Les points manquants sont nombreux.   Parmi les points non tranchés, on peut citer :

– La monarchie parlementaire : le concept n’a pas été déclaré. Or tant que le roi ne dit pas explicitement qu’il ne gouvernera pas, ce n’est pas convaincant

–  Le roi a limité déjà lui-même les points à réviser, pourquoi pas toute la constitution ?  De quel droit le fait-il ? Est-ce démocratique ?

– Pourquoi parler encore de première et deuxième chambre ? Pourquoi anticiper ? Et si le peuple voulait une seule chambre ?

Lire la Suite →

Tribune : قراءة في الخطاب الملكي ل9 مارس 2011 : هل تصمد الارادة الملكية في التغيير امام قوة مقاومة التغيير؟


يعتبر الخطاب الملكي  ليوم 9مارس 2011 حدثا سياسيا كبيرا في الساحة السياسية المغربية وستمتد تأثيراته المستقبلية على المنطقة برمتها ، وذلك ليس لانه خطاب حداثي ديموقراطي اصلاحي  فقط بل تجاوزه الى القيام بنوع من المراجعة النقدية السياسية الجريئة لطريقة الاشتغال السياسي  للنظام السياسي المغربي ، فالخطاب بقدر ما كان استجابة لمطالب  قديمة متجددة لقسم من الطيف السياسي المغربي  وقسم أكبر من المجتمع المدني  كان خريطة طريق ديموقراطية جديدة تعتمد على ثلاث عناوين اساسية :

Lire la Suite →

tribune : تدابير الثقة ذات الطبيعة الإستعجالية من أجل دعم المراجعة الشاملة للدستور ومسار الإصلاح


حسب مختلف المتابعين والمراقبين يعتبر الخطاب الملكي ليوم 9 مارس 2011 إحدى اللحظات التاريخية القوية في مسار المغرب، والتي سيحال عليها مستقبلا للتأريخ للمغرب المعاصر، ففي ظل التحولات الجارية على مستوى المنطقة المغاربية، والعالم العربي، يسجل الإصغاء العميق والتفاعل الإيجابي للمؤسسة الملكية مع النبض المجتمعي بمختلف تعبيراته من خلا ل ما تضمنه الخطاب الملكي وخاصة في ما يتعلق ب:

– الالتزام الصريح بتمكين البلاد من إطار دستوري جديد يعيد الاعتبار للسيادة الشعبية وسموها في الاختيارات الأساسية ويرسخ الديمقراطية ودولة الحق والقانون،

– إقرار هندسة جديدة للسلط التنفيذية والتشريعية والقضائية وفقا للمعايير الديمقراطية المتعارف عليها كونيا،

وفي هذا السياق حدد الخطاب الملكي المرتكزات السبعة التي ينبغي أن تستند عليها اللجنة المكلفة بإعداد مشروع الدستور الجديد، كما أكد على ضرورة إفساح المجال للجنة ذات الصلة بتوسيع دائرة الاستشارة وإمكانية الاجتهاد في اقتراح كل الآليات التي تمكن من ترسيخ الديمقراطية والتوزيع المتوازن للسلط وخضوعها لمبدأ المحاسبة،

إن الخطاب الملكي  وهو يؤسس للمبادئ والتوجهات والمجالات، التي ستؤطر المراجعة الشاملة للدستور، فقد جعل من فصل السلط وسمو الدستور منطلقا وهدفا لهذا المشروع.

Lire la Suite →

Tribune : Mon avis sur le discours royal du 9 mars


Etant tous appelés à participer au chantier de réforme de la constitution suite au discours royal du 9 mars, je consacre ce billet pour donner mon avis personnel sur la question.

Je voudrais apporter une critique d’abord sur la forme, puis sur le fond, de ce chantier enfin ouvert. Suite à quoi, comme le veut la tradition de ce blog, je proposerai quelques issues aux problématiques.

Lire la Suite →

Nouvelle rubrique : tribune pour la réforme constitutionnelle


Je commence ici une nouvelle rubrique où je publierai des tribunes traitant des réformes constitutionnelles escomptées. Nous voulons tous des réformes, mais nous ne les voyons pas de la même manière. J’invite tous mes amis à produire des papiers dans ce sens. Je publierai tout, sans modération 🙂

Envoyer vos contributions à l’adresse : mounirbensalah1@gmail.com

Pour stimuler le débat, je commence par publier la déclaration de Youssoufi, premier ministre de l’alternance, à Bruxelles, eu égard de son auto-critique – bilan d’une transition inachevée basée sur la constitution de 1996 :

Lire la Suite →

Répression du sit-in du mouv du 20 fev CASA (témoignage d’un journaliste)


je voudrais partager avec vous une petite expérience de pratique du journalisme dans mon pays, vécue ce matin.

Suite à la répression du sit-in du 20 fev de ce matin à Casa, plusieurs journalistes ont été arrêtés et on leur a confisqué leurs matériels. C’était mon cas. au moment de mon arrestation je prenais des photos de blessés graves transportés par ambulance.

J’ai eu beau expliquer à la police que j’étais journaliste, mais ils ont voulu rien de savoir. Un deux m’a confisqué l’appareil photo du boulot et mon téléphone.

On m’a embarqué dans une estafette, menotté, frappé, insulté (des mots doux comme: « on va te montrer c’est quoi être journaliste ya le fils de p…., la liberté de la presse et la loi tu peux te la mettre au …, vous vous acharnez contre la police ya les chiens de la presse, nous on protège le pays de vous; les journalistes)

Par la suite, on a été transféré vers la wilaya de police. après deux heures de détention, j’étais libéré, un peu plus tôt que le autres personnes. le chef de la PJ commença à se montrer plus respectueux quand il a su que j’étais journaliste.
Avec une grande difficulté j’ai pu récupéré l’appareil photo, car l’équipe de l’estafette n’a pas déclaré le matériel confisqué et a préféré le garder pour elle.
——————————————————————————————————
D’autre part l’intervention de ce matin était atroce et le traitement réservé aux 62 personnes arrêtées est dégradant:
– Un enfant de 12 ans qui passait devant la place de med V s’est fait arrêté.
– une femme de 58 ans a pris plusieurs coups dans le reins dans une estafette
– quatre cas souffrants de fracture (cuisse, épaule, nez…) n’ont pas été hospitalisé. la police a refusé de ramener une ambiance.

En somme c’était Hchouma.
————————-
Salaheddine LEMAIZI
Journaliste

Le Changement démocratique pacifique…au Maroc et maintenan


Nous, citoyennes et citoyens, individus et acteurs associatifs et politiques, appelons à œuvrer pour le changement démocratique pacifique au Maroc et maintenant.

Suivant les transformations que connait la région arabe et leurs prolongements au Maroc à travers les appels à un changement profond, nous prenons acte des initiatives de la jeunesse marocaine, y compris les initiatives du 20 février pour le changement qui traduisent la forte préoccupation de la jeunesse pour les questions d’intérêt général et qui dessinent l’horizon de ce changement.

En nous inscrivant dans la dynamique de ces différentes initiatives qui appellent au changement démocratique pacifique, nous exprimons notre soutien aux revendications de nos jeunes et confirmons la nécessité d’entamer rapidement les changements et les réformes qui garantissent la gouvernance démocratique du système politique, au moyen notamment de:

1 – la révision constitutionnelle globale garantissant la séparation et l’équilibre des pouvoirs, le renforcement des pouvoirs législatif et exécutif, et l’établissement de la justice comme pouvoir indépendant.

2 – le renforcement de l’exercice des droits et libertés basé sur l’égalité, y compris l’égalité des sexes, l’équité et la justice, et sur une révision profonde du code des libertés publiques et de toutes les législations qui limitent les droits et les libertés.

3 – l’adoption de législations et de mécanismes pour combattre la corruption.

4 – la lutte contre la corruption dans les secteurs administratif, économique et politique appliquant le principe de la lutte contre l’impunité en matière des crimes économiques et politiques.

5- la fin des pratiques rentières et clientélistes, et la garantie de la justice sociale et de la distribution équitable des richesses.

6 – la rupture avec l’hégémonie étatique sur l’audiovisuel et l’ouverture du paysage médiatique sur la pluralité et la diversité des opinions et des expressions

7 – la révision du cadre législatif des institutions nationales et consultatives et la soumission de celles-ci au principe du contrôle et de l’imputabilité

8 – l’affirmation et l’application des droits culturels et linguistiques et la consécration constitutionnelle de la langue amazigh et l’application des droits à la santé, à l’éducation et au logement.

Tout en soulignant le caractère urgent de ces revendications, nous proclamons notre attachement aux moyens pacifiques et démocratiques pour les réaliser en permettant à toutes les catégories et à toutes les sensibilités, l’expression et la participation démocratiques, organisées et responsables à l’œuvre de changement.

Cette initiative « Changement Démocratique Pacifique..au Maroc et maintenant », est ouverte à celles et ceux qui en partagent ces principes et ces objectifs.

Nous, citoyennes et citoyens, individus et acteurs associatifs et politiques, appelons à œuvrer pour le changement démocratique pacifique au Maroc et maintenant.

Suivant les transformations que connait la région arabe et leurs prolongements au Maroc à travers les appels à un changement profond, nous prenons acte des initiatives de la jeunesse marocaine, y compris les initiatives du 20 février pour le changement qui traduisent la forte préoccupation de la jeunesse pour les questions d’intérêt général et qui dessinent l’horizon de ce changement.

En nous inscrivant dans la dynamique de ces différentes initiatives qui appellent au changement démocratique pacifique, nous exprimons notre soutien aux revendications de nos jeunes et confirmons la nécessité d’entamer rapidement les changements et les réformes qui garantissent la gouvernance démocratique du système politique, au moyen notamment de:

1 – la révision constitutionnelle globale garantissant la séparation et l’équilibre des pouvoirs, le renforcement des pouvoirs législatif et exécutif, et l’établissement de la justice comme pouvoir indépendant.

2 – le renforcement de l’exercice des droits et libertés basé sur l’égalité, y compris l’égalité des sexes, l’équité et la justice, et sur une révision profonde du code des libertés publiques et de toutes les législations qui limitent les droits et les libertés.

3 – l’adoption de législations et de mécanismes pour combattre la corruption.

4 – la lutte contre la corruption dans les secteurs administratif, économique et politique appliquant le principe de la lutte contre l’impunité en matière des crimes économiques et politiques.

5- la fin des pratiques rentières et clientélistes, et la garantie de la justice sociale et de la distribution équitable des richesses.

6 – la rupture avec l’hégémonie étatique sur l’audiovisuel et l’ouverture du paysage médiatique sur la pluralité et la diversité des opinions et des expressions

7 – la révision du cadre législatif des institutions nationales et consultatives et la soumission de celles-ci au principe du contrôle et de l’imputabilité

8 – l’affirmation et l’application des droits culturels et linguistiques et la consécration constitutionnelle de la langue amazigh et l’application des droits à la santé, à l’éducation et au logement.

Tout en soulignant le caractère urgent de ces revendications, nous proclamons notre attachement aux moyens pacifiques et démocratiques pour les réaliser en permettant à toutes les catégories et à toutes les sensibilités, l’expression et la participation démocratiques, organisées et responsables à l’œuvre de changement.

Cette initiative « Changement Démocratique Pacifique..au Maroc et maintenant », est ouverte à celles et ceux qui en partagent ces principes et ces objectifs.

Le peuple … veut …


Chacun ses revendications :

Le salaire net des patrons des entreprises publiques 2009/2010


 

Le salaire net des patrons des entreprises publiques sans les primes
Nom Prénom Poste du travail Salaire net/mois en DH
Mustapha Bakkoury Caisse de Dépôts et de Gestion 130 000
Driss Benhima Royal Air Maroc 130 000
Anas Alami Barid Al-Maghrib 80 000
Najib Laâraïchi Holding d’Aménagement Al Omrane 60 000
Othmane Fassi Fihri Autoroutes du Maroc 60 000
Mohamed Abdeljalil MARSA Maroc 50 000
Mostafa Terrab Office Chérifien des Phosphates 300 000
Ali Fassi Fihri Office National de l’Electricité ET ONEP 100 000
Mohamed Rabie Khlie Office National des Chemins de Fer 75 000
Abdelhanine Benallou Office national des Aéroports 60 000
Abdellatif Jouahri Bank Al-Maghrib 250 000
Mohamed Benchaâboun Banque Centrale Populaire 120 000
Ali Harraj Crédit Immobilier et Hôtelier 120 000
Hassan Boulaknadel Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières 75 000
Noureddine Bensouda Direction générale des impôts 70 000
Tarik Sijilmassi Crédit Agricole du Maroc 65 000
Saïd Ibrahimi Trésorerie Générale du royaume 50 000
Fayçal Lâraïchi Société Nationale de Radio et Télévision 95 000
Salim Cheikh Soread – 2M 70 000
Ahmed Ghazali Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle 60 000
Ali Bouzerda Maghreb Arabe Presse 50 000
Saïd El Hadi Agence Spéciale Tanger Méditerranée 80 000
Azzedine El MountassirBillah Agence Nationale de Réglementation des Télécoms 50 000
Mohamed Lambarki Agence de l’Oriental 50 000
Mohamed Jamal Benjelloun Agence Nationale des Ports 50 000
Total débité de  la caisse de l’Etat/mois faites le calcul s’il vous plait  

 

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :