#OMDH #RIPAmina إلغاء ممارسة تزويج المغتصبة

بيـان

إلغاء ممارسة تزويج المغتصبة

وضعت الشابة أمينة الفيلالي (16 سنة من مدينة العرائش) حدا لحياتها نتيجة إرغامها على الزواج بمغتصبها !

إن المنظمة المغربية لحقوق الإنسان إذ :

–  تستحضر المعايير الدولية المتعلقة بحقوق المرأة والأسرة… خاصة المادة الثالثة والعشرين (23) من العهد الدولي للحقوق المدنية والسياسية،  والتي تنص في فقرتها الثالثة (3) على أنه « لا  ينعقد أي زواج إلا برضا الطرفين المزمع زواجهما رضاء كاملا لا إكراه فيه »؛

–  تذكر بكون ممارسة تزويج المغتصبة عملا غير مشروع أخلاقيا واجتماعيا وحقوقيا، وتطالب بإلغاء المادة 475 من القانون الجنائي المتعلقة بتزويج المغتصبة من الجاني وكذا تعديل الفصل 20 من مدونة الأسرة بشأن تزويج القاصرات؛

–  تستعيد مواقفها بخصوص ضرورة توفير الحماية اللازمة للطفلات والنساء من كل أشكال العنف.. إعمالا لحقوقهن ومراعاة لمصالحهن…؛

–  تعتبر الاغتصاب فعلا إجراميا موجبا للجزاء… ولا يمكن التماس أي تبرير له ؛

–  تؤكد أن تزويج ضحايا الاغتصاب الجنسي يؤدي إطرادا إلى مراكمة المعاناة النفسية وتوسيعها داخل مؤسسة الأسرة وبالتالي إعاقة بناء مجتمع سليم؛

–  تدين بشدة فعل الاغتصاب لكونه ممارسة عنفية؛ وجريمة تتأسس على القهر الجسدي والنفسي؛

–  تلح على إخراج القانون المتعلق بحماية النساء والطفلات من كل أشكال العنف، والذي سبق مناقشته من طرف مؤسسات رسمية ومكونات المجتمع المدني العامل في مجال حقوق الإنسانP

–  تعبر عن تعازيها الحارة لعائلة الطفلة أمينة الفيلالي وتتضامن مع  باقي الطفلات اللواتي  تعرضن لمثل هذه المحنة  والمأساة.

Publicités

3 Réponses

  1. Communiqué de presse

    Suicide de Amina Filali : une délégation du CNDH se rend à Larache

    Suite au suicide de Amina Filali, mineure de 16 ans, une délégation de membres du CNDH, composée de Rabéa Naciri, Myriem Khrouz, Saadia Waddah, Soumicha Riyaha, Jamila Soyouri, Soulma Taoud et Nawal Azmani, membre de la Commission régionale des droits de l’Homme de Tanger, s’est rendue, le lundi 19 mars 2012 à Larache, pour présenter ses condoléances à la famille de la défunte.

    A cette occasion, le CNDH exprime sa profonde consternation quant à la subsistance au Maroc de lois qui continuent à dénier toute humanité aux femmes poussant, ainsi, nombreuses d’entre elles au désespoir. Selon les faits rapportés par la presse et confirmés par différentes sources, Amina Filali victime de viol, a été contrainte, suite à un arrangement familial et avec la bénédiction de la loi, à épouser son violeur .

    Amina est morte car la loi en vigueur a pêché par deux fois: en autorisant la cessation de toute poursuite contre le violeur qui épouse sa victime (article 475 du code pénal) et en autorisant le juge à marier les mineurs sous certaines conditions (article 20 du code de la famille) .

    Afin que la loi renforce la protection et la sécurité de milliers de femmes et jeunes filles qui vivent des situations de vulnérabilité économique et sociale, le CNDH appelle les autorités concernées:

    – à accélérer la promulgation du code pénal révisé (en instance depuis plusieurs années) afin que cette disposition- et toutes les autres dispositions- contraires à la dignité humaine, à la Constitution, à la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discriminations à l’égard de la femme ainsi qu’à la Convention sur les droits de l’enfant soient abrogées;

    – à se pencher également sur les dispositions du code de la famille qui donnent le droit au juge d’autoriser le mariage des mineurs eu égard au nombre important – et en perpétuelle augmentation- des mariages des filles mineures depuis l’entrée en force de ce code;

    – à conformer toutes les législations nationales à l’esprit et à la lettre de la Constitution notamment en matière de parité, de lutte contre les discriminations et les violences à l’encontre des femmes dans l’espace privé et public;

    – à donner la priorité dans le processus de mise en œuvre de la constitution à l’Autorité pour la parité et la lutte contre toutes les formes de discriminations et d’assoir cette entité sur des bases juridiques, institutionnelles et organisationnelles lui permettant de relever les défis confrontés par le Maroc en matière d’égalité effective entre les hommes et les femmes dans tous les domaines.

  2. Vous oubliez de précisez que la racine du mal est la religion d’état.

  3. […] mais son historique est bien ancien. Le mouvement atteindra son appogée avec l’affaire de #RIPamina (voir twitter), la jeune marocaine qui s’est donnée la mort après l’avoir contraint […]

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :