Archives Journalières: 19 novembre 2012

Nurit Peled-Elhanan : « L’État d’Israël qui a été déclaré officiellement comme un État d’Apartheid se distingue par ce qui a toujours été la méthode la plus typique et la plus aboutie du racisme : la classification des êtres humains »


9 Juin 2012
Je dédie mes paroles ce soir à trois grévistes de la faim. Mahmoud Sarsak qui jeûne depuis 83 jours. Un excellent joueur de football de Gaza, il a été arrêté il y a trois ans en raison de la Loi contre les « Combattants illégaux » qui a permis qu’il soit emprisonné à vie, sans procès et sans charges retenues contre lui. Akram Rikhawi , emprisonné depuis 2004 et qui est en grève de la faim depuis le 12 avril en protestation contre son maintien en détention en dépit de son état de santé fragile. Et Samer al-Barq, qui a recommencé sa grève de la faim après l’avoir arrêtée en raison de la signature de l’accord car comme beaucoup de ceux qui ont été relâchés, il a été l’objet d’une nouvelle mesure de détention administrative.
Ces prisonniers sont encore en vie car « quand une fois la liberté a explosé dans une âme d’homme, les dieux ne peuvent plus rien contre cet homme-là » ( Sartre, les Mouches acte 2, 2ème tableau, scène 5). Ni le dieu de la puissance Sioniste Ni l’ange de la mort Israélien. Ces prisonniers et des milliers d’autres comme eux, dont plus de 20 membres du parlement et le Président du parlement de Dr Aziz Dweik, sont détenus sans procès ou aide judiciaire dans des conditions humiliantes depuis des années sans visites et sans espoir. Ils sont les combattants pour la liberté de ce pays, qui nous rappellent encore et encore que nous vivons tous sous occupation et que seule leur libération pourrait restaurer notre propre liberté.
Les citoyens Arabes d’Israël vivent sous occupation depuis 65 ans maintenant et les citoyens Juifs d’Israël vivent en état de siège, siège qu’ils se sont imposés à eux-mêmes. Nous sommes tous assujettis à un régime colonial ce qui veut dire l’appropriation des terres et des ressources en eau, le nettoyage ethnique, la destruction des paysages et la destruction de l’esprit humain. Une langue et une culture dont ils n’ont rien à faire sauf pour exprimer leur statut d’êtres conquis ont été imposées aux Arabes dont la langue et la culture ont été délibérément et institutionnellement effacées des vies des Juifs , et ainsi nous ne pouvons pas enseigner à nos enfants et rappeler à leur enfants « qu’il peut aussi y avoir une histoire d’amour entre un poète arabe et cette terre. » ( Mahmoud Darwich ).
Publicités
%d blogueurs aiment cette page :