Archives de Tag: affaires étrangères

El Othmani sur sa rencontre avec Livni : Dire la chose et son contraire, c’est du mensonge!!!


Interpellé sur Twitter par des internautes marocains sur une éventuelle rencontre avec Tsippi Livni, ancienne ministre israélienne des affaires étrangères et actuelle négociatrice en chef dans le processus initié avec l’autorité palestinienne, Mr El Othmani, ministre marocain des affaires étrangères a nié catégoriquement une telle rencontre ( qui se serait passée le 22/09/2013 ) :

tweet el othmani sur livni

Pourtant, l’Institut international pour la paix, avait publié sur son site une annonce de la rencontre, sous le thème « IPI Annual Mideast Ministerial Dinner ».

Taclé, le même ministre islamiste revient sur le site d’information alyaoum24 pour déclarer : « dès que j’ai été informée de la présence de Livni, j’ai fait en sorte à ce que je finisse rapidement mon diner et j’ai quitté les lieux » :

tweet el othmani sur livni 2

Sans trop philosopher ( sans parler de manque de diplomatie de notre diplomate en chef, chose que nous avons relevé sur ce blog ), la seule est pertinente remarque qu’on peut faire : c’est du MENSONGE !!!!

Pain de l’Epi du mouvement populaire est meilleur que la réforme constitutionnelle


Après, on me reprochera d’être négatif en parlant d’agonie politique?

Ministres des guignols encore? Hassan II disait qu’il était « capable de nommer son chauffeur au poste de ministre » ( avec mes respects pour la fonction du chauffeur, profession honnête ), alors que sous Mohamed VI, on y est presque! Mr Ouzzine a bien la parole d’un diplomate … capable de représenter le pays!

L’homme de l’année : Taieb Fassi Fihri


Bonne année 2010.  Je veux juste faire une dédicace au ministre des affaires étrangères Fassi Fihri. Il avait déclaré le 08 /12 « Elle [Aminatou Haidar] a renié sa nationalité (marocaine), elle a jeté son passeport. C’est pour cette raison que Mme Haidar ne peut revenir au Maroc, a-t-il soutenu. Le passeport marocain n’est pas une serpillière! ».  Le 16/12, il a confirmé ses propos : « Nous ne pouvons pas céder à ce chantage ». Le lendemain soir, Aminatou rentre au Maroc et on écrit cette fois : « Clémence n’est point faiblesse » en se justifiant : « La patrie est clémente et miséricordieuse », alors qu’au départ on a invoqué ceci : « ou le citoyen est marocain, ou il ne l’est pas ».

C’est pour cette raison que lui fais, Taib fassi Fihri, et les autres « copains de classes, cette dédicace, en leur souhaitant bonne et heureuse année.

%d blogueurs aiment cette page :