Archives de Tag: egypte

@Novinha56 : « Si les Frères Musulmans étaient sans aucun doute la meilleure force d’opposition au niveau de leur organisation, ils sont de piètres politiciens »


ikhwane epicerie

Blogueuse avertie, elle travaille depuis 15 ans sur les questions sociales et de développement, notamment en Égypte où elle vit depuis 6 ans. @Novinha56, en plus de son blog ( Le blog à Bécassine ) où elle transcrit ses observations sur l’actualité, nous livre ci-dessous dans un entretien, des observations pertinentes :

L’Egypte connait un bouillonnement inégalé depuis la chute de l’ex-président Moubarak. Quelle est la situation que vous observez?
Le bouillonnement n’est pas constant, il surgit par crise à différents moments et à différents endroits. En dehors des points chauds et d’une minorité qui se sent concernée par la situation, une grande majorité d’Égyptiens continuent à vivre tant bien que mal (et plutôt mal que bien). Lorsqu’on vit assez loin des points chauds, on est peu touché dans notre vie quotidienne par cette instabilité, sauf quand les écoles sont fermées pour raisons de sécurité, ce qui a été le cas plusieurs fois au cours de ce dernier mois.

Si « bouillonnement » nous renvoie à l’idée d’instabilité en ce moment, ce n’est pas toujours le cas. Il y a aussi un « bouillonnement » positif comme la formidable explosion culturelle qu’on observe en Egypte depuis la révolution, dans les domaines de la musique, du cinéma, de la littérature. Cela mériterait un article complet.

Lire la Suite →

Publicités

Témoignage d’une marocaine d’Alexandrie


Depuis des années de discussions, d’attentes exprimées et non exprimées, des années de patience et de résistance, de retenues et de réclamations, enfin c’est la rupture! Vendredi 28 janvier: le jour de la colère en Egypte, les manifestations en Alexandrie ont démarré dès la fin des prières du midi et se sont pursuivies pendant toute l’après-midi. Depuis le matin, il n’y a plus de connexion Internet ni de réseau pour les téléphones portables. On annonce le couvre-feu à partir de 18h et les confrontations ont continué jusqu’à l’aube. Le président de la république a fait son discours le soir même pour annoncer sa décision de dissoudre le gouvernement actuel et de former un nouveau gouvernement qui sé era chargé de missions précises. Il a regrété dans son discours les pertes de vie et les incidents survenus. Il a aussi fait référence aux aspirations du peuple egyptien pour plus de démocratie! en laissant entendre que celui-ci jouit déjà d’une “liberté d’expression” et de “liberté de se manifester”! Le lendemain matin on découvre le paysage de commissariats et de voitures de police brûlées. La police s’est complètement retirée et a disparu de vue. L’armée est descendue dans les rues et des citoyens ont pris en charge la circulation dans les grands axes de la ville. Les manifestations reprennent dès les premières heures de la matinée. Si les slogans de la veille faisaient allusion à la volonté du peuple de changer de régime, aujourd’hui c’est le départ du président qui est clairement réclamé. Les réseaux de téléphone portable ont été rétablis de manière progressive vers 10h du matin, alors que la connexion Internet ne fonctionne toujours pas. Le couvre-feu est annoncé cette fois-ci à partir de 16h. Les rues ont commencé à se vider et on apprend que des bandes de jeunes avec des armes blanches auraient l’intention de commettre des actes de vandalisme et de vol. L’information circule assez vite et on voit des hommes armés de bâtons occuper les rues pour protéger les voitures et les propriétés privées. Personne ne sait ce qui va se passer demain. Une chose est sure: les manifestations vont continuer! On pourrait penser que ce qui s’est passé en Tunisie ne se reproduira pas forcément partout dans le monde arabe. On pourrait dire que les situations et les contextes sont différents d’un pays à l’autre, etc. etc. mais, ce qui est certain c’est que le peuple a dit son dernier mot: des presidents à vie, non merci!

Samira

خطة للتصدي للمظاهرات الشعبية – مصر


Tant pis pour moi, je supporte l’Algérie!!


Cela n’a rien de cartésien. En outre, depuis 2 ou 3 ans, je ne suis plus accro au foot comme avant, mais un match bien particulier retient mon attention, et celle de beaucoup d’arabo-africains. Le match Egypte – Algérie, comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde et de la coupe d’Afrique est loin d’être un simple match de foot.

Quand on est dans cet espace, de sous-développement, de non démocratie, … et quand deux équipes de football, de pays rivaux, s’affrontent, ce n’est pas une partie de foot, mais beaucoup d’enjeux. « Loin des théories du complot, le plus grand bénéficiaire de cette escalade médiatique est certainement le régime égyptien, qui se réjouit de voir le peuple se concentrer sur des questions secondaires », nous fait savoir un blogueur égyptien. « Je pense tout simplement que les Algériens se défoulent à travers le foot. Ce match est l’occasion d’exprimer leur colère et leur frustration contre le chômage ainsi que les problèmes économiques et sociaux », nous rapporte, le même constat, un observateur algérien. Constat largement partagé dans nos terres!!

« There would be another match in the stands and outside the stadium (friendly I hope) as thousands of fans, Algerians and Egyptians who couldn’t find a ticket and will most probably compromise for watching the game together in one of the many Cafes in Nasr City » prophétie ce supporter égyptien. « Ce n’est pas sur le carré vert que le match a commencé à se jouer mais sur la toile », Lui répond un blogueur algérien. Plein de groupes sur facebook, et autres sites ou forums, sont créés à l’occasion. Le débat y est chaud : « Les Egyptiens ont expulser et tuer Moise (Moussa) et lui etait le messager de Dieu, ce n’est pas ettonent qu’ils nous font ce qu’ils ont fait » – « Ya algerie, ya maroc, ya tunisie. 3ary teyzak wa wariny », … et bien d’autres « maximes », insultes, … Mais heureusement qu’il y a aussi des sensés qui se posent de vraies questions : « FucK The Police Sara2o el Tazaker welad el M****** !!!! » – « 14th of November, Just a soccer game« 

Subjectivement, je préfère l’Algérie, en football. Je n’aime pas les égyptiens, en football à cause notamment de joueurs comme ceux-là :

Finalement, tant pis pour moi, je supporte l’Algérie. Cela n’a rien de logique. J’aime le Raja, Barça, Ac Milan, … et l’Algérie contre l’Egypte. Je me demande simplement : si je supporte l’équipe d’Algérie contre l’Egypte, suis-je non marocain ???!!! Tel semble bien la question à se poser à la lecture de ce billet!

%d blogueurs aiment cette page :