Archives de Tag: lachgar

Congrès #usfp #ouallaoualou


Parce qu’il faut bien un billet sur le IXème congrès de l’USFP, je me lance. Je ne vais pas parler sur le débat idéologique régnant dans la préparation du parti marocain de la rose, vous pourrez lire ici :

Dans un prochain billet, je mettrai en lumière mon analyse des différentes plateformes soumises au congressistes sur les différentes questions idéologiques, politiques, économiques, sociales et culturelles. Le débat de la commission de préparation a été riche, franc et sans concession. Les choix du parti, à savoir la social démocratie ( prônée lors du XIème congrès ) et la stratégie de lutte démocratique ne sont pas remis en cause. Par contre, le procès des 13 ans de gestion gouvernementale est on ne peut plus violent.

Je ne vais pas m’attarder sur ce sujet, objet d’un autre billet, pour passer à ce qui reste dans la scène médiatique « le plus important » : choix du capitaine de vaisseau. En effet, l’USFP a été le premier parti à avoir abandonné l’idée de la légitimité historique, que l’on interprète chez nous : « Ne te fatigue pas, le leader est naturellement choisi », avec la « révolte » sur Elyazghi, le malheureux éternel second de la formation de Benbarka. Cette pluralité à venir a été mal vécue au sein du parti n’ayant pas reçu de didactique spéciale 🙂 et du coup, le VIIIème congrès a failli détruire le parti, et s’est finalement déroulé sur une seconde manche de rattrapage.

Fidèle à ma tradition de transparence ( qui me vaut toujours des représailles organisationnelles, mais qu’est ce que je m’en-fous ), car je pense que ce parti appartient à tous les marocains et fait partie intégrante de leur inconscient collectif, même ceux qui disent le « haïr » ( d’ailleurs, je me demande comment des gens font de la politique en « aimant » ou « haïssant » un parti? la politique se fait-elle avec les sentiments? ), je vais faire ici la présentation des 5 candidats aux postes du 1er secrétaire de l’USFP.

Lire la Suite →

Publicités

Agonie politique


Au risque de choquer certains, le dernier remaniement ministériel est pour moi un non-évènement. Il vient juste pour confirmer les quelques remarques suivantes, partagées par tous :

  • Le Makhzen devient plus transparent : En nommant l’avocat du palais ( celui qui serait derrière toutes les affaires de la presse ) au poste de ministre de la justice, le totalitarisme se clarifie.
  • La nomination de Lachgar ( voir caricature ) et le limogeage de Radi ( après ses fameux 17 projets de loi, sentie comme une éjaculation ) est un message adressé à l’USFP : faire durer les tensions et dévier les débats internes. Le Makhzen ne se plie pour que taire les mauvaises langues et n’accède jamais à la demande de démission.
  • AVISER les chefs de partis à la dernière minute, renforcer la technocratie, ôter au premier ministre son pouvoir, constitutionnel par ailleurs, de proposition ( seulement ), … ne fait que engloutir l’image, déjà ternie, de la politique dans ce pays, et prouve encore une fois que l’élite se forme dans l’informel.
  • L’acceptation humiliante par tous de ces actes prouvent la corruption morale, au moins, de toute la classe politique.
  • Attention à tous les politiques : Le parti du Roi limoge ( Benmoussa ), nomme ( Lachgar ), … et fait des carrières pour les plus ambitieux! Tout ceci en étant dans l’opposition 🙂
  • Le Roi règne, gouverne, légifère, juge, … sans opposition!

Le débat au sein de l’USFP, déjà agonique, sera encore une fois dévié, on nous laissera parler de Radi, Lachgar et autres « zaïms ». Non. Qu’on ne nous voile pas les questions de fond : Que font-on dans ce pays? Voilà la question à se poser!

Réitérant un souhait que j’avais formulé avant, resté sans réponse :

ها العار اعطيونا التيساع

« Frères Elyazghi, Radi, Elmalki, Oualalou et Lachgar,

Je vous respecte énormément. Vous avez été mes idoles pour longtemps. Nous avons grandi dans ce parti et nous vous avons trouvé. Vous avez milité pendant longtemps, personne ne pourra vous le contester. Vous avez beaucoup donné au parti, au Maroc et aux marocains. C’est bien.

Aujourd’hui, j’ai pensé à vous,après qu’on ait pu nous évaluer. J’ai trouvé que vous avez bien besoin de vous reposer. La responsabilité vous a usé et vous a pris de vous même et de vos familles.

Alors, pour ceci, je vous propose le package suivant :

  • Vous laissez le parti aux jeunes, ne craignez rien, ils sont bien capables de le garder et l’USFP ne coulera pas après vous.
  • Je vous mets sur l’image en haut avec nos leaders historiques.
  • Nous construisons, dans notre siège de Riad, un musée à votre mémoire. Comme ça, toutes les générations se souviendront de vous.

Merci de me répondre avant le congrès,

Veuillez accepter, chers frères, l’expression de mes respects les plus profonds. »

On avait Abderrahim, merci Si Boubker Kadiri de nous l’avoir rappelé lors de sa cérémonie de mémoire le Samedi dernier, « Abderrahim savait dire non. Nous n’avons personne aujourd’hui qui ose le dire! »

Blogueur arrêté, blogueur ministre


Alors que dernier mois de l’année 2009 a été marqué par l’arrestation et le jugement du blogueur marocain Bachir Hazzam :

Le premier mois de l’année 2010 est marqué, quant à lui, par la nomination d’un blogueur, Driss Lachgar, à un poste ministériel :

Qu’en penser de la blogoma? Elle se trouve partout???? en prison, au gouvernement, … Tezzzzzz

La blogoma devrait mener une action pour que le blogueur ministre fasse quelque chose pour son « collègue » blogueur incarcéré!

%d blogueurs aiment cette page :